Synology hébergé chez iKoula

Pour quoi ?

Un NAS Synology est vraiment pratique. Je cherche cependant une solution pour faire des sauvegardes sur un autre site pour sécuriser mes données, et l’une des solutions est d’avoir un autre NAS Synology sur un site distant (chez un tiers de confiance par exemple).

J’ai vu dans le Linux Magazine de mois un publicité d’iKoula pour une location de NAS Synology hébergé chez eux. J’ai eu envie de tester cette offre.

Offres

L’offre est variée, mais je trouve ça un peu cher.

J’ai pris un DS115J sur un mois, avec 2 To (offre la moins chère), pour mes tests.

A la date d’écriture de cet article, sur LDLC, le DS115J est à 100 €. Un disque WD Red 2 To SATA 6Gb/s est à 105 €. Avec la promotion, on arrive à l’équivalent du prix d’achat au bout de 2 ans et 3 mois environs.

Pour un DS216J, qui est à 180 €, et le même disque, on arrive à l’équivalent du prix d’achat au bout de 1 an et 7 mois.

Pour comparaison, mon Synology a été acheté fin 2012 (DS213), j’y ai mis deux disques de 2 To (dont un de récupération) et il fonctionne toujours sans soucis après presque 5 ans.

Commande et livraison

Pas de surprise, la commande est facile a faire, et les options sont claires.

La livraison est faite dans l’heure:

L’interface de connexion est similaire à celle de mon Synology maison mais avec un arrière plan personnalisé iKoula:

Utilisation comme solution de sauvegarde

Pour mon test, j’ai fait une sauvegarde de mon NAS Synology local vers mon NAS Synology iKoula

Préparation du Synology distant

Sur le Synology iKoula, j’ai créé un dossier partagé « Backup » et installeé Hyper Backup Vault.

Configuration de mon Synology local

J’ai ouvert Hyper Backup pour créer une sauvegarde sur « Synology NAS distant »:

Utilisation de l’adresse IP du NAS iKoula et le compte admin directement:

J’ai démarré la sauvegarde, et j’ai attendu…

Côté NAS distant:

Côté NAS local:

Performances

J’ai observé une progression de 292 Mo au bout de 54 minutes.

Si j’extrapole: 1 Go au bout de 4 heures environs, 1 To au bout de 166 jours.

Avec une bonne connexion, je pense qu’on peut bien réduire cette durée.

Conclusion

La solution est intéressante, a le mérite d’exister, est simple à mettre en oeuvre, mais pour de la sauvegarde comme dans mon cas, il y a moins cher.

EDIT / 25 septembre 2017: une collaborateur assez sympathique de iKoula m’a appelé pour en savoir plus sur ma résiliation et me proposer d’éventuelles solutions aux problèmes rencontrés. J’ai apprécié.

Changement ventilateur Synology DS216+II

J’ai fait l’acquisition d’un Synology DS216+II pour remplacer mon Synology DS213, mais j’ai été déçu en découvrant que le ventilateur ne s’éteignait pas en mode hibernation. Après quelques recherches, il s’avère que ce mode de fonctionnement est normal avec les modèles Synology équipés de processeurs Celeron.

J’ai mis le ventilateur dans le mode calme, ce dernier est peu audible hormis des tout petits claquements qui se font entendre depuis le ventilateur et qui s’avèrent agaçant.

J’ai cherché et trouvé plusieurs articles (en particulier celui de Lokan.jp) expliquant qu’il est possible de changer le ventilateur.

J’ai donc commandé un Noctua NF-A9 PWM 92 mm sur Amazon qui semblait le avoir les bonnes dimensions et qui était le plus plébiscité.

Déballage du paquet du ventilateur Noctua:

Pour accéder au ventilateur du DS216+II, il faut le démonter.

Il y a 4 vis pour le ventilateur à l’arrière à enlever (facile).

Après j’ai un peu cherché pour sortir le ventilateur. Il s’avère qu’il faut ouvrir le boitier du NAS. Pour ce faire, sortir les disques durs, et vous remarquerez 2 points d’accroches en plastique. Il faut un peu faire levier sur la barre métallique pour que les deux parties du Synology se déboîtent. Faites attention, ça peut vite rentrer un peu dans la chair 🙂

Vu sur le ventilateur et sa connectique:

Le ventilateur d’origine du DS216+II:

Comparaison entre les deux ventilateurs (origine à gauche, Noctua à droite): les épaisseurs sont identiques (hormis les petits amortisseurs des bords du Noctua que l’on peut enlever)

Mise en place:

J’ai essayé d’utiliser les fixations caoutchoucs fournies (prévues pour des grilles) au lieu des vis mais sans succès, ce n’est pas adapté. A moins de démonter tout le NAS, il n’est pas possible de fixer l’un des coins.

J’ai donc remis les vis du ventilateur d’origine en laissant les petits amortisseurs caoutchoucs (fragiles), mais je doute que cela soit utile :

Pour la connectique, il faut brancher le câble du ventilateur avec connecteur 4 fils sur le connecteur 3 points du NAS. J’ai fait un premier test et ça fonctionne sans problème.

J’ai ensuite testé avec le petit câble Low-Noise Adapter (L.N.A.) founie avec le Noctua qu’il suffit de brancher en premier (brancher le ventilateur sur ce câble). Et c’est encore plus silencieux.

Quelques photos du montage final:

En conclusion, le remplacement du ventilateur d’origine du DS216+II par un ventilateur Noctua ne réduit pas au silence son NAS, mais il m’a permis de supprimer ce petit claquement désagréable que j’entendais. Au démarrage, le NAS fait tout de même des petits claquements qui disparaissent une fois l’initialisation terminée. Le changement me convient tout à fait.

Achat Minix NEO X6 A5

Mon PC fanless Shuttle était branché sur la télé mais je voulais un système plus simple d’utilisation.

Le système de ma télé (une Philips) ne permet pas grand chose à part YouTube de façon lente.

Ma box permet plus de chose mais pas de faire du Skype.

J’ai voulu expérimenter une mini-box Android. Mon choix s’est porté vers une box d’entrée de gamme, une MINIX NEO X6 à 70 €.

Les caractéristiques m’ont semblé suffisantes pour l’utilisation que je voulais en faire:

La box est arrivé, l’installation a été très rapide:

Seul bémol, les applications installées Skype et YouTube ne fonctionnaient pas proprement en connexion filaire. J’ai dû désinstaller celles installés par défaut et les réinstaller via le Play Store.

Resultat:

  • Skype fonctionne parfaitement
  • La carte graphique pêche un peu pour la HD sur YouTube

Une tablette et Internet au Portugal

Un proche m’a parlé d’un besoin « Je vais au Portugal en vacances et j’aimerais que tu m’achètes une tablette, dans les 300 ou 400 €, pour que je puisse accéder à Internet quand je suis là-bas d’un peu n’importe où ».

Une bonne occasion d’essayer plusieurs choses… Je n’ai pas de tablette et ça me permettra d’en tester une, et également trouver une solution pour l’accès à Internet.

Concernant l’accès à Internet, après quelques recherches, j’ai vu 2 possibles solutions: par wifi (via des hotspots publics ou éventuellement un modem 4G/3G) ou par réseau téléphonique type 4G/3G. Le wifi ne m’a pas semblé approprié vu l’utilisation prévue. J’ai donc choisi l’option du réseau téléphonique. Il me faut donc une tablette acceptant une carte SIM.

Dans le monde des tablettes, il y a vraiment de tout. Trop de choix tue le choix, et les références sont nombreuses et pas forcément clairement indiqué, et les spécifications difficiles à trouver. J’ai par exemple vu des tablettes assez chères, marquées sans GPS sur certains sites et pas sur d’autres alors que je pense que les modèles en question l’avaient.

J’ai choisi une tablette Samsung (pure préférence personnel) Galaxy Tab A 2016 (SM-T585) à 369 € chez Darty via Internet. J’aurais pu trouver sûrement moins chers mais impossible de comparer un modèle bien précis de tablette, car les références d’un modèle ne sont jamais claires.

Pour le forfait, j’ai cherché plusieurs options: forfait local (opérateur portugais) ou forfait français. J’ai trouvé ce qui pourrait correspondre avec le forfait Free qui permet 35 jours de connexions à l’étranger dans certains pays, avec une limite de 3Go, largement suffisant. J’ai donc commandé le forfait Free à 20 € par mois, et reçu la carte SIM quelques jours plus tard. Manque de bol j’ai choisi le mauvais format (il me fallait un Nano SIM) et j’ai dû payer 10 € supplémentaire…

Une fois la carte SIM activée et en place dans la tablette, tout a directement fonctionné (connexion au réseau 4G opérationnel).

J’ai activé l’itinérance des données mobiles, et je suis allé en Allemagne tester le tout. J’ai commuté sur le réseau Vodafone.de en passant la frontière, tout en conservant le réseau des données mobiles.

Le soir, j’ai pu vérifier sur l’espace abonné de Free que la consommation web a bien été décomptée en Allemagne, et n’a pas été hors forfait. Parfait.

J’ai donné la tablette transmise à la personne qui est donc partie au Portugal. Ça s’est très bien passé: la tablette a commuté sur les réseaux locaux sans souci. Le tout en restant inclus dans le forfait.

Le suivi Free Mobile permet d’avoir un bon détail, et il m’a également permet de confirmer que le décompte des 35 jours de connexion par an était par pays:

utilisation-du-forfait-free-mobile-au-portugal

Achat Shuttle DS47

Sorti il y a peu, je viens d’acheter un Shuttle DS47. PC Fanless avec un Celeron 847 à l’intérieur.

Descriptif: http://www.techpowerup.com/reviews/Shuttle/DS47/

Couplé à une barrette de RAM de 4 GO et un SSD 128 Go Samsung 840 Pro, il démarre en 2 secondes avec Windows 8, aucun bruit de fonctionnement (mais vraiment aucun).

Mise à jour: je l’ai passé sous Windows 10, et rien à signaler.